Les différents types d'assurance vie

Il existe deux types d'assurance vie : l'assurance vie en cas de décès et l'assurance vie en cas de vie.
L'assurance vie en cas de décès consiste à verser au(x) bénéficiaire(s) du contrat une somme définie lors de sa signature à la mort de l'assuré. Dans ce cas, le capital versé au(x)                                       bénéficiaire(s) ne dépend pas de la somme épargnée par                                     le souscripteur.

L'assurance vie en cas de vie repose sur la valorisation d'un capital à travers l'épargne. Le souscripteur de l'assurance vie peut pendant ou à la date de fin de contrat récupérer le capital versé, augmenté par les intérêts ou le résultat des investissements faits avec celui-ci. En cas de décès de la personne assurée, le capital présent sur l'assurance vie est reversé au(x) bénéficiaire(s) défini(s) par le souscripteur. C'est ce type de contrat qui est majoritairement choisi dans les contrats d'assurance vie souscrits.

Dans le cadre d'une assurance vie, les sommes versées par le souscripteur deviennent propriété de la compagnie d'assurance et ne sont plus détenues par le souscripteur. Il n'est pas possible pour des créanciers ou le fisc de saisir les sommes versées. En revanche, au décès de l'assuré ou lorsque le souscripteur reprend les sommes versées, il en redevient propriétaire et peut donc être saisi sur ces sommes.

Aujourd'hui, les contrats signés en France sont majoritairement des contrats d'assurance vie en cas de vie, donc des contrats d'épargne. C'est d'ailleurs ce type de contrats qui est le plus difficile à choisir car il en existe plusieurs sortes avec différents niveaux de risque et de rendement. Par ailleurs, il existe différents types d'assurance vie. En effet, sous le même terme d'assurance vie se regroupent en fait une multitude de contrats différents fonctionnant selon des principes différents.

 

Ces différents contrats sont :